The Limited Times

Now you can see non-English news...

Casio G-Shock rend hommage aux 40 ans de la navette spatiale Columbia

2021-04-13T16:10:47.823Z

NOUVEAUTÉ - Il y a pile quarante ans décollait la première navette spatiale américaine. Une montre aux couleurs de la NASA commémore l’événement. Le hasard n’existe pas, et encore moins à Houston ou à Cap Canaveral… Le 12 avril 1981, le vaisseau spatial OV-102 STS-1 Columbia quittait la surface de la Terre, propulsé par ses deux énormes boosters. Une image qui s’est imprimée dans l’imaginaire de toute une génération, admirant cette navette revenant de l’espace pour se poser sur la piste telle un avion. Jamais la navette Bourane, sa copie co



Le hasard n’existe pas, et encore moins à Houston ou à Cap Canaveral… Le 12 avril 1981, le vaisseau spatial OV-102 STS-1 Columbia quittait la surface de la Terre, propulsé par ses deux énormes boosters. Une image qui s’est imprimée dans l’imaginaire de toute une génération, admirant cette navette revenant de l’espace pour se poser sur la piste telle un avion. Jamais la navette Bourane, sa copie conforme imaginée par l’Union Soviétique, ne dépassera le stade des vols d’essais.

À lire aussi :Une montre martienne pour le premier vol habité SpaceX vers l’ISS

Casio

Le 12 avril 1981, les astronautes John W. Young et Robert L. Crippen entraient dans l’histoire. Mais cette date de décollage n’avait bien sûr rien d’un hasard, et montre bien à quel point les États-Unis ont pu être vexés de se voir dépassé par l’exploit de Youri Gagarine, le premier homme dans l’espace, dont le vol s’était déroulé… Le 12 avril 1961.

Vingt ans plus tard, jour pour jour, un exploit n’efface pas l’autre. Mais après le succès des vols lunaires, la NASA imprime alors plus encore son empreinte sur la conquête spatiale. Tout le monde n’a pas la chance d’aller visiter le musée de la NASA à Houston, et d’admirer une véritable navette posée sur le dos de son avion de transport. Mais Casio a eu la bonne idée, pour tous ceux qui ont rêvé de stations orbitales dans leur jeunesse, et pleuré lors de la désintégration de Columbia lors de sa rentrée dans l’atmosphère le 1er février 2003, de dévoiler une montre G-Shock en hommage à ce premier vol de la navette spatiale Columbia. «Cette DW5600 commémorative rend hommage à des décennies d’exploration spatiale. Elle a été conçue pour les collectionneurs de montres et les passionnés de l’espace, en commémoration du 40e anniversaire du lancement de la première navette spatiale», explique la marque.

À lire aussi : De Gagarine à Baïkonour, soixante ans de montres spatiales russes

Casio

Avec son style très années 1980, cette G-Shock DW5600 NASA 21-1 noire et blanche, comme les navettes spatiales, est proposée directement en précommande sur le site de la marque. Son bracelet blanc est orné du logo de la NASA, et des mentions «STS-1» et «United States». Son écran digital rétroéclairé affiche une navette spatiale et les dates anniversaires 1981-2021 quand il s’éclaire. Au dos, on retrouve la silhouette gravée de la navette. Au total, en trois décennies, les navettes américaines auront effectué 135 missions, jusqu’à la clôture du programme en 2011. Prochainement, ce sera au tour de Thomas Pesquet et de son équipage de rejoindre l’ISS, la Station Spatiale Internationale, à bord de Starship, la fusée réutilisable de SpaceX, la société créée par Elon Musk. Avec quelle montre au poignet? Pour l’instant, mystère!

Source: lefigaro

All news articles on 2021-04-13

Similar news:

You may like

News/Politics 2020-12-04T13:05:57.987Z

Trends 24h

Latest

© Communities 2019 - Privacy