The Limited Times

Now you can see non-English news...

Climat : le Brésil poursuivi par des militants pour avoir baissé ses objectifs

2021-04-14T20:29:05.409Z

Six jeunes militants de la lutte contre le réchauffement climatique ont lancé une action en justice contre le gouvernement brésilien, qui a revu à la baisse ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de l'Accord de Paris. À lire aussi :Tous les vols en provenance du Brésil sont-ils vraiment annulés ? La plainte, déposée devant un tribunal de Sao Paulo, vise



Six jeunes militants de la lutte contre le réchauffement climatique ont lancé une action en justice contre le gouvernement brésilien, qui a revu à la baisse ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de l'Accord de Paris.

À lire aussi :Tous les vols en provenance du Brésil sont-ils vraiment annulés ?

La plainte, déposée devant un tribunal de Sao Paulo, vise à faire annuler les nouveaux objectifs d'émissions soumis en décembre par le Brésil dans le cadre de l'accord international sur le climat de 2015. Cette réduction lui permet de relâcher dans l'atmosphère 400 millions de tonnes de CO2 supplémentaires d'ici 2030.

Cette révision «constitue une violation flagrante de l'Accord de Paris, qui permet uniquement aux pays d'augmenter» leurs objectifs, «et non de les réduire», a déclaré sur Twitter l'une des plaignantes, Txai Surui, 24 ans, membre de l'association environnementale Engajamundo. Le Brésil fait l'objet de vives critiques pour avoir rehaussé ses émissions de gaz à effet de serre de 2005, qui ont servi de base aux objectifs de réduction, les faisant passer de 2,1 à 2,84 milliards de tonnes de CO2.

Le ministre de l'Environnement visé

La plainte vise le ministre de l'Environnement Ricardo Salles et l'ex-ministre des Affaires étrangères, Ernesto Araujo. Sollicités par l'AFP, ils n'ont pas donné suite. Elle a été déposée mardi par Txai Surui et trois autres membres de son organisation, ainsi que par deux jeunes militants de la section brésilienne de Fridays for Future, le mouvement fondé par la jeune Suédoise Greta Thunberg.

Les écologistes accusent le président Jair Bolsonaro, au pouvoir depuis 2019, de vider de leur substance les programmes brésiliens de protection de l'environnement et de pousser à ouvrir les terres protégées à l'exploitation minière et à l'agrobusiness. La destruction de la forêt amazonienne, une ressource clé dans la lutte contre le changement climatique, a bondi sous le président d'extrême droite, alimentant les émissions de carbone du Brésil. Au cours des 12 mois jusqu'à août 2020, la déforestation en Amazonie brésilienne a augmenté de 9,5%, détruisant une superficie plus grande que la Jamaïque, selon des données gouvernementales.

Source: lefigaro

All news articles on 2021-04-14

You may like

Trends 24h

News/Politics 2021-05-09T07:00:50.374Z
News/Politics 2021-05-09T22:23:00.731Z

Latest

© Communities 2019 - Privacy