The Limited Times

Now you can see non-English news...

Test Covid négatifs, jauges, robots désinfecteurs... comment VivaTech préfigure les futurs salons

2021-04-14T04:37:47.933Z

Organisé du 16 au 19 juin dans un hall de Paris Expo et en ligne, le plus grand événement Tech européen s’est adapté au contexte sanitaire e Robots désinfecteurs dans les allées, conférences diffusées en ligne et test Covid négatif à présenter à l’entrée, le salon de l’innovation VivaTech se tiendra bien des 16 au 19 juin 2021. Dans un format hybride, en partie en présentiel avec une jauge de visiteurs limitée, il préfigure les grands-messes du futur, au moins à moyen terme. Annulé en 2020, le salon des start-up et des investisseurs re



Robots désinfecteurs dans les allées, conférences diffusées en ligne et test Covid négatif à présenter à l’entrée, le salon de l’innovation VivaTech se tiendra bien des 16 au 19 juin 2021. Dans un format hybride, en partie en présentiel avec une jauge de visiteurs limitée, il préfigure les grands-messes du futur, au moins à moyen terme. Annulé en 2020, le salon des start-up et des investisseurs revient pour une 5e édition, dont le tempo est dicté par l’évolution de la situation sanitaire et le respect des mesures de protection. Pas question de transformer ce grand raout européen en cluster géant, mais plutôt en laboratoire des bonnes pratiques.

« Nous ne serons pas un événement test, mais un événement pilote qui mettra en action tous les moyens innovants pour offrir un environnement sain et sécurisé aux visiteurs d’une réunion internationale digne de ce nom », assure Maurice Lévy, président du conseil de surveillance de Publicis Groupe, coorganisateur de l’événement avec le groupe Les Echos-Le Parisien.

Les résultats des tests dans les codes QR des badges

Menée en concertation avec les services de l’Etat, l’organisation d’un salon physique – un événement toujours rare en 2021 - a dû se plier à des règles draconiennes et une réduction tout aussi drastique des ambitions. Exit l’expansion amorcée en 2019, VivaTech se concentrera raisonnablement sur les 25 000 m2 du Hall 1 de Paris Expo à la Porte de Versailles.

Toujours en cours de négociation et dépendante du statut de la pandémie dans deux mois, la jauge d’accueil sera comprise entre 25 et 50 % des capacités habituelles et le salon sera rallongé d’une journée. Il faudra évidemment respecter la distanciation sociale et les gestes barrière dans les allées. Un test au Covid négatif de moins de 72 heures sera exigé à l’entrée pour tous les visiteurs et les 500 exposants déjà confirmés. Mais impossible de prédire s’il faudra recourir à un résultat par PCR, antigénique ou en autotest. Des tentes de tests rapides pourraient même essaimer aux entrées du salon.

LIRE AUSSI > « La 5G sera au cœur du CES de Las Vegas », 100 % virtuel cette année

« De nombreuses start-up vont pouvoir démontrer l’expertise et les innovations qu’elles ont développées pendant cette pandémie », explique Julie Ranty, la directrice générale de VivaTech. Les résultats des tests seront par exemple inclus, dans le respect des données personnelles, dans les codes QR des badges d’entrées, afin de fluidifier la circulation et les contrôles. Le comptage des entrants et sortants sera optimisé par des caméras et des algorithmes de gestion de flux.

Retransmis en direct

Une fois ce cadre sanitaire posé, VivaTech reprendra sa formule traditionnelle : des conférences avec des invités prestigieux, du net-working entre les 200 start-up sur place et les grands groupes, mais aussi des démonstrations. Le grand public pourra découvrir le samedi, en avant-première, un prototype de véhicule électrique en autopartage de Renault, un lanceur de mini-satellites d’Arianespace ou une mystérieuse capsule volante de transport individuel.

Newsletter L'essentiel du matin

Un tour de l'actualité pour commencer la journée

S'inscrire à la newsletterToutes les newsletters

Les visiteurs virtuels pourront, eux, toujours suivre en direct l’événement qui proposera un multiplex de trois chaînes TV d’émissions thématiques et un showroom virtuel. Peu de salons ou de marques ont réussi jusqu’à présent à relever le défi d’un événement 100 % numérique attrayant. Cette nouvelle configuration est donc observée avec intérêt par les autres organisateurs de salons. « C’est une excellente nouvelle pour notre secteur » se réjouit Olivier Ginon, président de GL events. Nous croyons fortement en la politique vaccinale et nous espérons aussi pouvoir reprendre nos activités, y compris de manière hybride, dès la mi-mai. »

Source: leparis

All news articles on 2021-04-14

You may like

News/Politics 2021-06-16T04:41:38.703Z
News/Politics 2021-04-15T10:02:29.438Z

Trends 24h

News/Politics 2021-09-22T08:08:07.204Z

Latest

© Communities 2019 - Privacy