The Limited Times

Now you can see non-English news...

Immobilier en Ile-de-France : au fil de la Marne, les logements s’arrachent, mais pas tous au même prix

2021-04-15T06:08:00.118Z

Prisée par les acquéreurs en quête de liberté, la Marne attire plus que jamais. Mais, de Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis) à Joinville-l « La Perle de l’Est parisien vous souhaite la bienvenue. » Passer le panneau d’entrée du Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne) suffit pour comprendre que l’endroit n’est pas comme les autres. Huit hectares d’espaces verts, d’une part, un centre-ville coquet, de l’autre, mais surtout 4 km de bords de Marne. Plus qu’un simple paysage idyllique lors des beaux jours, ce cadeau de la nature offre une riches



« La Perle de l’Est parisien vous souhaite la bienvenue. » Passer le panneau d’entrée du Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne) suffit pour comprendre que l’endroit n’est pas comme les autres. Huit hectares d’espaces verts, d’une part, un centre-ville coquet, de l’autre, mais surtout 4 km de bords de Marne. Plus qu’un simple paysage idyllique lors des beaux jours, ce cadeau de la nature offre une richesse considérable à cette commune de quelque 33 700 habitants. « Ce n’est pas une expression galvaudée, c’est vraiment une perle, abonde Joëlle, retraitée. C’est une très belle ville, bien entretenue, avec beaucoup de petits commerces. »

Et, face à la rivière, les logements s’arrachent, à des prix jamais constatés auparavant. Selon notre partenaire Meilleurs Agents, le prix moyen du mètre carré au 1er avril 2021 (5 534 euros, appartements et maisons confondus) est le résultat d’une hausse de 0,6 % en trois mois, de 2 % en un an, et de 10 % en cinq ans. Il atteint même 6 048 euros pour les maisons. Pour en acheter une de 110 m2 (m2), il faut donc compter 665 000 euros en moyenne.

2 000 euros d’écart en quelques mètres

A vélo, Richard contemple les luxueuses demeures qui jonchent ce méandre où s’entremêlent ancien et moderne. Retraité, il vit en appartement au Perreux depuis deux ans, et désire désormais une maison. « Mais au bord de la Marne, c’est inabordable », peste cet ancien habitant du Bourget (Seine-Saint-Denis). Au Perreux, les maisons actuellement en vente avoisinent le million d’euros.

L’une des villes les plus chères des bords de Marne côtoie ainsi l’une des plus accessibles. Après quelques pas le long de la Marne, nous arrivons à Neuilly-Plaisance, commune limitrophe du Perreux, et une réelle opportunité pour Richard. Le paysage naturel semble le même, mais l’ambiance paraît moins balnéaire et les prix affichés y sont 70 % inférieurs. Le coût moyen du mètre carré s’y établit notamment à 3 957 euros pour les appartements. Pour un logement de 60 m2, il faut débourser en moyenne dans les 237 000 euros. Loin des prix du Perreux, une maison d’une surface de 110 m2 est actuellement proposée à 399 000 euros.

Déjà très élevé, le prix du mètre carré continue d’augmenter au Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne). LP/Théo Troude

« Le critère qu’il ne faut surtout pas négliger, c’est le changement de département, précise Jean-Philippe Sonnac, directeur de l’agence Guy Hocquet à Neuilly-Plaisance. Nous sommes en Seine-Saint-Denis, Le Perreux est dans le Val-de-Marne. Donc, déjà, ce n’est plus la même clientèle. Ceux qui habitent au Perreux ont plus de moyens financiers. Et cette clientèle, bien généralement, ne veut pas acheter à Neuilly-Plaisance. »

Villiers-sur-Marne en effervescence

Un deuxième facteur d’explication est l’ampleur de la section « face Marne », bien moins importante pour la commune de Seine-Saint-Denis. Les logements se concentrent donc dans le centre-ville, où le prix du mètre carré diminue. « Et il ne faut logiquement pas oublier que, plus vous vous éloignez de Paris, plus le prix baisse, rappelle Jean-Philippe Sonnac. Comparez Le Perreux et Saint-Maur-des-Fossés (6 529 euros du mètre carré en maison, prix de vente moyen de 718 190 euros pour un bien de 110 m2), c’est le même département, mais les prix sont bien plus élevés parce que vous êtes plus près de Vincennes et les villes à proximité sont dans le Val-de-Marne. »

Bry-sur-Marne arrive en 3e position des villes les plus prisées du Val-de-Marne. LP/Théo Troude

Un phénomène comparable est observé quelques kilomètres plus loin, entre Nogent-sur-Marne et Champigny-sur-Marne. Nogent affiche les prix les plus élevés en bords de Marne : 7 450 euros du mètre carré en maison, tandis que Champigny-sur-Marne propose des biens à 3 632 euros du mètre carré. On passe ainsi d’une maison de 110 m2 vendue 819 500 euros (en moyenne) à une autre, quelques centaines de mètres plus loin, affichée 399 500 euros.

Mais une tendance semble se confirmer : à Champigny, les prix ont augmenté de 18,4 % en cinq ans, et laissent penser que cette hausse de prix se généralise. L’exemple le plus criant est celui de Villiers-sur-Marne, où le prix du mètre carré s’est envolé de 31,8 % en cinq ans, pour atteindre 4 168 euros, appartements et maisons confondus. « Non, il n’y a pas d’endroit où les biens ne se vendent pas, sourit Jean-Philippe Sonnac. Ça n’existe pas. Ils se vendent moins cher, mais ils partent, et très rapidement. »

Newsletter L'essentiel du matin

Un tour de l'actualité pour commencer la journée

S'inscrire à la newsletterToutes les newsletters

LIRE AUSSI > Achat d’une maison en Ile-de-France : où dénicher la perle rare

Pour trouver quelques bons plans, il faut accepter de s’éloigner de la capitale. Sans perdre de vue les méandres de la Marne, la commune de Gournay-sur-Marne est un bon compromis. Le long de la rivière, un pavillon de 172 m2 est proposé à la vente à 580 000 euros. Un autre, d’une superficie de 53 m2, le long de la promenade Marx-Dormoy, s’affiche à 288 000 euros.

Nogent-sur-Marne en tête des villes les plus demandées

Face à la raréfaction des biens en bords de Marne, les prix augmentent ainsi naturellement. Le marché de l’immobilier se trouve en pleine « pénurie de biens à la vente », juge Louis Gille, directeur de l’agence l’Adresse, à Nogent-sur-Marne. « Les habitants de longue date ont donc l’impression que ça devient hors de prix, poursuit-il. En revanche, pour les Parisiens qui ont un pouvoir d’achat un peu plus élevé, ce n’est pas donné, mais ce sont les prix pour avoir une vue sur la Marne, dans un cadre sympathique. » Même la crise sanitaire ne semble pouvoir impacter cette zone très demandée. « Le marché se porte bien », résume Jean-Philippe Sonnac.

Louis Gille établit d’ailleurs un classement des communes les plus prisées en ce début d’année 2021. « Nogent-sur-Marne devance Le Perreux-sur-Marne, puis viennent Bry-sur-Marne et Neuilly-Plaisance. » Différentes villes, différentes clientèles, différents prix pour un même objectif : le bonheur de vivre aux bords de la Marne.

Source: leparis

All news articles on 2021-04-15

Similar news:

You may like

Trends 24h

News/Politics 2021-05-05T13:55:16.193Z
News/Politics 2021-05-05T15:19:09.348Z
News/Politics 2021-05-06T01:07:11.820Z
News/Politics 2021-05-06T09:54:41.236Z

Latest

© Communities 2019 - Privacy