The Limited Times

Now you can see non-English news...

Une proche de Navalny condamnée après une action contre un agent présumé du FSB

2021-04-15T10:38:06.096Z

Un tribunal russe a condamné ce jeudi à une peine avec sursis une alliée de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny, accusée d'avoir violé le domicile d'un agent présumé du FSB, les services de sécurité. À lire aussi :Russie: plongée dans l’enfer de la «colonie correctionnelle numéro 2» pour Alexeï Navalny Fin décembre, Lioubov Sobol s'était rendue chez cet agent présumé, Konstantin Koudriavtsev, q



Un tribunal russe a condamné ce jeudi à une peine avec sursis une alliée de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny, accusée d'avoir violé le domicile d'un agent présumé du FSB, les services de sécurité.

À lire aussi :Russie: plongée dans l’enfer de la «colonie correctionnelle numéro 2» pour Alexeï Navalny

Fin décembre, Lioubov Sobol s'était rendue chez cet agent présumé, Konstantin Koudriavtsev, que l'équipe de Alexeï Navalny dit avoir piégé pour lui faire avouer l'empoisonnement de l'opposant l'été dernier. Le 21 décembre, Alexeï Navalny avait diffusé la vidéo d'une conversation téléphonique avec Konstantin Koudriavtsev, dans laquelle ce dernier, pensant parler à un responsable du renseignement, explique que les services secrets russes ont bien empoisonné le célèbre détracteur du Kremlin.

Après avoir essayé de parler avec Konstantin Koudriavtsev à son domicile à Moscou, Lioubov Sobol avait été poursuivie pour «violation de domicile avec menace ou usage de la violence». Dans ce cadre, elle a été condamnée avec sursis à un an de travaux d'intérêt général, a annoncé ce jeudi le service des tribunaux de Moscou sur son compte Telegram. Elle devra également verser chaque mois 10% de ses revenus à l'Etat sur la même période. L'avocat de l'intéressée a dit qu'elle allait faire appel. La porte-parole de Alexeï Navalny, Kira Iarmych, a assuré que cette condamnation n'allait pas empêcher Lioubov Sobol, une figure montante de l'opposition, de se présenter aux élections législatives de septembre.

Alexeï Navalny a survécu en août dernier à un empoisonnement par un agent neurotoxique mis au point par l'armée soviétique. Il accuse le président Vladimir Poutine et le FSB d'avoir voulu l'éliminer, ce que le pouvoir russe dément. Après cinq mois de convalescence en Allemagne, il a été arrêté à son retour à Moscou, puis rapidement jugé et condamné à deux ans et demi de prison pour avoir violé un contrôle judiciaire dans le cadre d'une précédente affaire.

Ses partisans sont quant à eux régulièrement arrêtés et soumis à des pressions. Jeudi, son équipe à Irkoutsk, en Sibérie, a annoncé que ses locaux avaient été perquisitionnés par la police.

Source: lefigaro

All news articles on 2021-04-15

You may like

News/Politics 2021-04-05T18:25:29.527Z

Trends 24h

News/Politics 2021-06-14T05:59:12.065Z
News/Politics 2021-06-14T03:41:57.069Z

Latest

© Communities 2019 - Privacy