The Limited Times

Now you can see non-English news...

A 80 ans, le navigateur Eugène Riguidel a entamé une grève de la faim

2021-04-13T10:02:28.072Z

LE SCAN SPORT - L'ancien vainqueur de la course de l'Aurore manifeste son opposition à l'installation d'une antenne 5G dans son village breton. Eugène Riguidel ne veut pas d’antenne 5G à Landaul, petite commune du Morbihan où il réside. Le navigateur âgé de 80 ans a donc entamé une grève de la faim lundi pour manifester son opposition au projet d’installation de l’émetteur de 36 mètres de haut par Orange. «Malgré de nombreuses tentatives de négociation, l’opérateur maintient sa volonté d’implantation le long de la rue de Kerjulien (D19),



Eugène Riguidel ne veut pas d’antenne 5G à Landaul, petite commune du Morbihan où il réside. Le navigateur âgé de 80 ans a donc entamé une grève de la faim lundi pour manifester son opposition au projet d’installation de l’émetteur de 36 mètres de haut par Orange. «Malgré de nombreuses tentatives de négociation, l’opérateur maintient sa volonté d’implantation le long de la rue de Kerjulien (D19), proche des habitations, près d’un cours d’eau et supplantant ainsi le bourg dont l’église est classée. Nous rajoutons qu’elle se trouvera sur le chemin de Compostelle», explique le vainqueur de la course de l’Aurore – devenue par la suite Solitaire du Figaro - en 1974 auprès de nos confrères de La Gazette du Centre Morbihan. Pour rallier les habitants à sa cause, Eugène Riguidel a installé une caravane dans la centre du bourg et appelle à un rassemblement des riverains jeudi 15 avril (15h00).

«J'ai demandé à être suivi par un médecin»

Eugène Riguidel

Dénonçant l’absence de concertation sur la nature du projet, le marin rappelle que «trois autres terrains, bien mieux placés, selon nous, que celui en projet, ont été proposés (…) Mais l’opérateur (Orange) ne veut rien entendre. Le propriétaire du terrain qui n’habite pas sur place non plus. Si nous pouvions envisager une action en justice, nous n’en avons pas les moyens». Militant dans l’âme, le lauréat de la Transat en double 1979 avec Gilles Gahinet (ils avaient devancé les pointures Éric Tabarly et Marc Pajot pour 5 minutes et 42 secondes) est surveillé médicalement durant sa grève de la faim. «Oui ma santé, à mon âge peut être fragile. Mais j'ai demandé à être suivi par un médecin qui a l'habitude de gérer ce genre d'événement», explique-t-il.

A lire aussi

    Une saison de Figaro - Martin Le Pape : «J'ai pris des claques dans la gueule»

Source: lefigaro

All sports articles on 2021-04-13

You may like

News/Politics 2021-04-15T17:40:36.579Z
News/Politics 2021-04-05T18:25:29.527Z

Trends 24h

Latest

© Communities 2019 - Privacy