The Limited Times

Now you can see non-English news...

Ligue 1 : le livre d’anecdotes qui agace l’AS Saint-Etienne

2021-04-15T05:34:48.481Z

Un ouvrage d’anecdotes sur le club stéphanois suscite beaucoup d’agacement dans les hautes sphères de l’ASSE. Certains auraient même tenté d C’est le sujet dont il ne faut pas trop parler en ce moment dans les locaux du centre d’entraînement des Verts, à l’Etrat. La saison compliquée des Stéphanois ? Les finances à sec ? Pas tout à fait. Il s’agit du livre « Derrière la Porte verte » (Editions Solar, 432 pages, 17,90 euros) du journaliste Bernard Lions, spécialiste de l’AS Saint-Etienne pour L’Equipe. Dans cet ouvrage, l’auteur revien



C’est le sujet dont il ne faut pas trop parler en ce moment dans les locaux du centre d’entraînement des Verts, à l’Etrat. La saison compliquée des Stéphanois ? Les finances à sec ? Pas tout à fait. Il s’agit du livre « Derrière la Porte verte » (Editions Solar, 432 pages, 17,90 euros) du journaliste Bernard Lions, spécialiste de l’AS Saint-Etienne pour L’Equipe.

Dans cet ouvrage, l’auteur revient sur des anecdotes inconnues de la vie du club forézien des vingt dernières années. « Le déclic est arrivé en 2019 lors d’un déjeuner avec des sponsors de l’ASSE, raconte-t-il. L’un d’eux m’a dit en voyant passer l’ex-joueur Pascal Feindouno : C’est lui, le père de l’enfant noir de Christophe Landrin, son coéquipier ? En réalité, c’est une légende urbaine à laquelle les gens croient encore aujourd’hui. Dans le livre, Christophe Landrin démonte d’ailleurs, pour la première fois dans une interview, le mécanisme de cette rumeur. »

Le livre «Derrière la porte verte» a suscité l'agacement de certains dirigeants du club stéphanois. DR

Au total, le livre relate 72 histoires secrètes, dont beaucoup restent stupéfiantes. Comme le jour où le Brésilien Alex (arrivé au club en 1999, parti en 2003) s’en est pris à son coach, Frédéric Antonetti en se jetant sur lui un couteau à la main. Quelques jours plus tard, il était exfiltré au Brésil.

D’autres histoires sont plus récentes, comme le décryptage du licenciement du gardien Stéphane Ruffier ou la vérité sur le départ de Xavier Thuilot, le bras droit de Claude Puel, victime collatérale des dissensions persistantes et de la méfiance mutuelle et chronique entre Roland Romeyer et Bernard Caiazzo, les deux patrons du club.

Est-ce cette dernière histoire qui a conduit, le mois dernier, le club à rédiger un surprenant, et disproportionné, communiqué officiel ? Le livre y est ainsi qualifié de « tentative de déstabilisation », « construit sur du sensationnalisme » et rempli « d’inexactitudes, d’approximations et de fausses révélations ».

« J’ai été très étonné de la réaction du club, affirme Bernard Lions. Mais je le remercie chaleureusement. Le livre a été retiré quinze jours à peine après sa publication. Les dirigeants m’ont même qualifié de romancier. Dans mes rêves le plus fous, je ne pensais jamais être officiellement intronisé un jour comme le romancier de ce grand club que reste l’AS Saint-Etienne. »

«Un chantage auprès de mon éditeur»

Puis, moins ironique, Bernard Lions revient sur l’attitude du club pendant la rédaction de son ouvrage. « Les dirigeants savaient tous que je l’écrivais, puisque je les en avais prévenus. Vous vous doutez bien aussi que, sur les 89 anonymes qui m’ont aidé à le rédiger, figurent un grand nombre de membres du club. Mais ils ont essayé de le faire interdire en exerçant un chantage auprès de mon éditeur de l’époque, qui travaille aussi avec le club. Résultat, alors que le livre devait sortir le 8 octobre 2020, le 12 juillet, mon éditeur m’a annoncé qu’il renonçait finalement à le publier. »

Newsletter PSG express

Nos informations sur le club de la capitale

S'inscrire à la newsletterToutes les newsletters

Légalement, l’auteur aurait alors dû patienter près de deux ans pour récupérer les droits sur son manuscrit. « J’ai finalement réussi après de longues démarches à les récupérer, poursuit-il. J’ai contacté cinq éditeurs. Quatre ont dit oui et j’ai signé chez Solar, où j’avais publié précédemment l’autobiographie de Jean-François Larios, « J’ai joué avec le feu ». Contactée sur ce point, l’ASSE répond simplement que « l’éditeur en question possède la licence club de l’AS Saint-Etienne et il n’y a pas d’autres commentaires à faire ».

Pour lui, le communiqué officiel de l’ASSE s’est retourné contre le club. « Cela m’a fait une super publicité finalement. Et, surtout, cette réaction a confirmé les soupçons des supporters sur les turpitudes permanentes autour de cette direction bicéphale. Quand j’écris qu’un président voulait Claude Puel, alors que l’autre avait acté le retour de Jean-Louis Gasset, j’imagine que cela agace. Il y a tellement de choses qui ne fonctionnent pas dans ce club. »

Source: leparis

All sports articles on 2021-04-15

Similar news:

You may like

Trends 24h

Latest

© Communities 2019 - Privacy