The Limited Times

Now you can see non-English news...

Emirats : «l’homme volant» Vince Reffet est mort en raison d’un parachute non déployé

2021-04-15T12:41:00.416Z

Selon les conclusions de l’enquête publiée jeudi, le Français de 36 ans aurait perdu le contrôle de son appareil et n’aurait pas déployé son Il était surnommé « L’homme volant » ou « Jetman ». Le Français Vince Reffet, mort dans un accident d’entraînement à Dubaï fin 2020, avait perdu le contrôle de son appareil en vol stationnaire et n’avait pas déployé son parachute de secours, selon les conclusions d’une enquête des autorités des Émirats arabes unis publiées jeudi. La perte de contrôle du Jetwing (un appareil ressemblant à des aile



Il était surnommé « L’homme volant » ou « Jetman ». Le Français Vince Reffet, mort dans un accident d’entraînement à Dubaï fin 2020, avait perdu le contrôle de son appareil en vol stationnaire et n’avait pas déployé son parachute de secours, selon les conclusions d’une enquête des autorités des Émirats arabes unis publiées jeudi.

La perte de contrôle du Jetwing (un appareil ressemblant à des ailes d’avion fixées sur le dos), due « à une attitude irrécupérable d’inclinaison arrière », a entraîné « un brusque retournement vers l’arrière, une descente abrupte et un impact au sol », a révélé l’enquête de l’Autorité générale de l’aviation civile émiratie.

Auteur de vols spectaculaires en « wingsuit », Vince Reffet a trouvé la mort en novembre 2020 à l’âge de 36 ans. Il était connu pour être entré dans un avion en plein vol en 2017, mais aussi pour s’être élancé de la plus haute tour du monde, la Burj Khalifa (828 m) à Dubaï, en volant à côté d’un A380 de la compagnie Émirats ou à côté de la Patrouille de France en 2016.

VIDÉO. Jetman s’offre un vol « historique » dans le ciel de Dubaï

« Le pilote n’a pas interrompu le vol en déployant le parachute de secours à fusée pyrotechnique comme cela avait été discuté lors du briefing avant le vol », ajouté le rapport, précisant que l’enquête n’a pas pu déterminer les raisons pour lesquelles il ne l’avait pas fait.

À 250 m du sol, il tente de reprendre le contrôle

À 250 m du sol, Vince Reffet a tenté de reprendre le contrôle au lieu de déployer son parachute de secours. Le professionnel très expérimenté n’était pas sous l’emprise de drogue ou d’alcool, a précisé l’enquête.

Les exploits du sportif, ancien membre de l’équipe de France de parachutisme, sont devenus viraux, avec notamment une vidéo de lui décollant du sol et s’envolant à 1800 mètres d’altitude, une première mondiale.

VIDÉO. Les « Jetmen » ont traversé une montagne à 400 km/h

Pour réaliser cette performance, Vince Reffet avait été équipé d’une aile en fibre de carbone propulsée par quatre mini-moteurs à réaction. Contrôlé par le corps humain, l’équipement permet au « Jetman » d’atteindre des vitesses de 400 km/h, de planer, de changer de direction et d’effectuer des loopings.

Newsletter L'essentiel du matin

Un tour de l'actualité pour commencer la journée

S'inscrire à la newsletterToutes les newsletters

LIRE AUSSI > Wingsuit : les coulisses de la dernière performance du duo Soul Flyers

Avec son compatriote Fred Fugen, Vince Reffet avait également traversé fin 2019 la célèbre Porte du Ciel - une ouverture de 130 m de haut pour 30 m de large, dans le parc montagneux du Mont Tianmen, situé dans la province de Hunan, dans le sud de la Chine.

Source: leparis

All tech articles on 2021-04-15

You may like

Trends 24h

Tech/Game 2021-05-18T23:18:57.996Z
Tech/Game 2021-05-18T21:36:27.054Z
Tech/Game 2021-05-18T23:20:11.961Z
Tech/Game 2021-05-18T22:06:01.326Z

Latest

© Communities 2019 - Privacy