The Limited Times

Now you can see non-English news...

Les profits des banques américaines s'envolent avec l'amélioration de l'économie

2021-04-14T18:50:05.619Z

Les banques américaines JPMorgan Chase, Wells Fargo et Goldman Sachs ont vu leurs profits bondir au premier trimestre, profitant de l'amélioration de l'économie pour réduire leurs réserves et de la bonne santé des marchés financiers. À lire aussi :JP Morgan fragilisé par l’accident cardiaque de son patron Le bénéfice net de JPMorgan Chase a été multiplié par cinq à 14,3 milliards de dollars, cel



Les banques américaines JPMorgan Chase, Wells Fargo et Goldman Sachs ont vu leurs profits bondir au premier trimestre, profitant de l'amélioration de l'économie pour réduire leurs réserves et de la bonne santé des marchés financiers.

À lire aussi :JP Morgan fragilisé par l’accident cardiaque de son patron

Le bénéfice net de JPMorgan Chase a été multiplié par cinq à 14,3 milliards de dollars, celui de Wells Fargo par sept à 4,74 milliards de dollars tandis que Goldman Sachs a dégagé un bénéfice net record de 6,8 milliards de dollars. Face à la crise économique provoquée par la pandémie, les établissements financiers avaient mis des milliards de côté l'an dernier pour faire face aux éventuels impayés de leurs clients.

Mais les particuliers et de nombreuses entreprises ayant été soutenus par les aides des autorités américaines, les faillites sont finalement restées limitées. Et les banques sont plutôt optimistes pour les mois à venir. JPMorgan Chase a en conséquence diminué ses réserves de 5,2 milliards de dollars et Wells Fargo de 1,6 milliard. Le risque que les clients ne remboursent pas leurs emprunts «semble désormais derrière nous», a souligné l'analyste Ken Leon du cabinet CFRA.

Intense activité sur les marchés financiers

Par ailleurs, les géants bancaires ont bien profité de l'intense activité sur les marchés financiers en début d'année, où les indices ont grimpé à des sommets et les introductions en Bourse se sont multipliées. Goldman Sachs a vu le chiffre d'affaires de son activité de banque d'investissement -- quand l'établissement aide les entreprises à récolter de l'argent sur les marchés ou à mener une opération de fusion-acquisition par exemple -- bondir de 73%.

Chez JPMorgan, les revenus tirés de la banque d'affaires se sont envolés de 46%. «La question est désormais de savoir si la performance du premier trimestre peut se répéter jusqu'à la fin de l'année», remarque Ken Leon. «Pour l'instant les entreprises comme les investisseurs semblent prêts à continuer à prendre des risques (...). Le moment est idéal pour les banques d'affaires.»

L'un des risques qui planent sur les marchés est que l'accélération de la croissance fasse monter l'inflation et incite la banque centrale américaine à resserrer l'argent disponible, a souligné le PDG de Goldman Sachs, David Solomon. Mais ce n'est pas l'option la plus probable «à court terme», selon lui.

Source: lefigaro

All business articles on 2021-04-14

You may like

Trends 24h

Latest

© Communities 2019 - Privacy